28/06/24 Fiches faune & flore

Le Hibou des marais

Dans le crépuscule des prairies humides, le Hibou des marais, de son nom latin Asio flammeus, se déplace avec grâce. Sa silhouette, vêtue d'un plumage tacheté brun et or, évoque la terre et les herbes sauvages qu'il survole en silence. Redoutable chasseur nocturne, le Hibou des marais plane avec une élégance souveraine, ses larges ailes déployées semblant caresser l'air... avant qu’il ne disparaisse dans la brume des marais

Où trouver le Hibou des marais  ?

Dans le monde

Le Hibou des marais règne en maître dans l’Hémisphère nord. En Europe, il niche parmi les étendues de Russie, de Scandinavie, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, ou des Pays-Bas.

Quand les jours raccourcissent, le Hibou des marais issu du Grand Nord entame un voyage vers des contrées plus clémentes, quittant son refuge hivernal dès les premières douceurs de mars. Le Hibou des marais du Sud est, quant à lui, un migrateur plus partiel.

Présence du Hibou des marais dans le monde. (source : Inventaire national du patrimoine naturel)

En France

Bien que le Hibou des marais niche rarement en France, il montre une préférence marquée pour la moitié nord-ouest. C’est ainsi dans les vastes étendues du Marais Breton, du Nord-Pas-de-Calais, de l’Alsace, et du Massif central qu’il choisit de se reproduire. Chaque année, des centaines de ces majestueux rapaces hivernent dans les milieux ouverts, éparpillés à travers le pays.

Présence du Hibou des marais en France (source : Inventaire national du patrimoine naturel)

Quelles sont ses caractéristiques ?

Le Hibou des marais charme par ses iris d’un jaune éclatant, cerclés de noir, offrant un contraste saisissant avec la pâleur de son visage.

Les ailes étendues de ce majestueux rapace forment une gracieuse envergure pouvant aller jusqu’à plus d’un mètre. Les mâles exhibent souvent un ventre et une face d’une grande clarté, parsemés de rares rayures, tandis que les femelles, un peu plus robustes, déploient des ailes d’une envergure à peine plus vaste.

Son superbe plumage, parsemé de taches brun foncé, repose sur un fond doré. Ses pieds et ses doigts sont élégamment vêtus de plumes, s’étendant jusqu’à ses griffes noires. Son cri, tel un aboiement bref et perçant, résonne distinctement dans la nuit.

De quoi se nourrit-il ?

Agile et vif, le Hibou des marais chasse la plupart du temps en plein vol. Il se nourrit surtout de petits mammifères, préférant les campagnols des champs et les campagnols agrestes.

Lorsque ces proies se font rares, il détourne aisément son appétit vers de petits oiseaux ou d’autres rongeurs délicats, s’adaptant ainsi avec vigueur aux caprices de la Nature.

Les dangers qui le menacent …

L’agriculture intensive ainsi que le développement urbain ravagent les zones humides et détruisent les marais, refuge principal de ce noble rapace. Ces dernières décennies, le Hibou des marais a vu son nombre décliner à travers le monde, à tel point qu’il fait aujourd’hui partie des espèces protégées.

Les initiatives de conservation qui protègent les milieux ouverts (préservation des zones humides, des landes et des prairies grâce aux pratiques agro-pastorales notamment) sont un soutien précieux pour sa préservation.

Quel type d’habitat occupe-t-il ?

Le Hibou des marais choisit avec soin ses lieux de nidification, préférant les végétations basses et humides : friches, landes, prairies, marécages et bien sûr, les marais, où la couverture abonde. Parfois, il s’établit aussi dans des contrées plus sèches et herbacées, telles que les landes, les champs de céréales, les steppes ou les paisibles clairières.

Pour son humble demeure, le Hibou des marais façonne son nid à même le sol. C’est une construction simple et sans prétention. Suivant les saisons et les régions, son royaume de chasse s’étend parfois jusqu’à 2 kilomètres autour de son foyer, tandis que son territoire vital peut s’étirer de 15 hectares à plusieurs fois cette étendue.

Où trouve-t-on le hibou des marais dans les aérodromes du Groupe ADP ?

C’est une espèce qui n’est pas présente toute l’année, il est régulièrement dans nos prairies sur la plateforme. Le hibou est observé par les agents SPRA*(service de prévention du risque animalier) au moment du lever et coucher du soleil

Pascal Hiance

Agent de prévention du risque animalier - Groupe ADP

Collectionnez les fiches faune & flore

L’équipe d’Entre voisins vous propose de découvrir tous les mois une espèce animale ou végétale présente dans les aéroports franciliens. Nous vous donnons la possibilité de les télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.

Composez votre collection !

Restons en contact

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à l'infolettre Entre voisins.

Infolettre juin 2024