24/11/22 Actualité

Une journée pour faire décoller son projet !

La 9ème édition des Rendez-vous de l’entrepreneuriat et de l’évolution professionnelle vient de se tenir à la Maison de l’Environnement et du Développement durable de l’aéroport Paris-Orly. Une journée riche en rencontres et échanges pour les entrepreneurs, débutants ou confirmés, du sud francilien, en phase de création ou de développement de leur entreprise. Reportage sur place.

Rendez-vous de l'entrepreneuriat ©Alice Mikowski

Rendez-vous de l'entrepreneuriat ©Alice Mikowski

Les Rendez-vous de l’entrepreneuriat et de l’évolution professionnelle sont devenus incontournables pour les créateurs ou futurs créateurs d’entreprise sud franciliens, notamment les habitants de l’Essonne et du Val-de-Marne. Pour cette neuvième édition, plus de 70 partenaires ont répondu à l’appel d’Orly Paris et de la  Maison de l’environnement et du développement durable de l’aéroport Paris-Orly pour éclairer et conseiller les quelque 200 visiteurs du salon. Au détour des allées, nous sommes partis à la rencontre de ces entrepreneurs, avertis ou en devenir, inspirants et déterminés. Mais aussi d’intervenants experts qui donnent toutes les clés de la réussite !

 

« Ce qui me frappe, c’est l’écoute attentive : chacun repart avec soit des réponses, soit encore plus de questions, ce qui est positif, car cela signifie qu’ils continuent de travailler sur leur projet, constate Mériam Haddad, chargée de mission événement et partenariat chez Orly International. Ils ont le sentiment d’être entendus et d’aller le plus loin possible dans leur projet grâce à des professionnels et des experts. »

Le tout, dans un cadre convivial et bienveillant.

« Les visiteurs ont le sentiment d’être entendus et d’aller le plus loin possible dans leur projet grâce à des professionnels et des experts. »

Créer leur entreprise, ils l’ont fait !

Sam Alli, fondatrice d’Hobinrin

Les meilleures idées viennent souvent d’une problématique du quotidien. C’est enceinte que Sam Alli, fondatrice d’Hobinrin, a inventé il y a huit ans, puis breveté il y a quatre ans, le Vam protect, un dispositif hypoallergénique qui protège l’intimité lors de l’épilation. Après quelques détours en entreprise, l’ancienne experte-comptable s’est dit : « Tu as inventé un dispositif révolutionnaire, développe-le ! ».

Immatriculée il y a un an, elle a démarré l’industrialisation de son produit il y a six mois. « Si au départ je souhaitais donner le leadership à la France, j’ai participé à cinq salons comme celui-ci cette année où j’ai pu nouer des contacts qui m’ont permis d’exporter. »

Sam partage son expérience sur le salon : « Ce que je transmets, c’est mon réseau. J’ai par exemple rencontré un entrepreneur dans les cosmétiques naturels qui cherchait des contacts dans l’import-export. Je lui ai cité des organismes à contacter, lui ai parlé des écueils à éviter, et on s’est rendu compte que l’on pouvait potentiellement travailler ensemble », explique-t-elle. Pour Sam, « entreprendre, c’est un marathon. Il faut être endurant et ne pas baisser les bras même si on est seul. Chaque personne de votre réseau a quelque chose à vous apporter à son échelle. »

« Entreprendre, c’est un marathon ! »

Malik Amghar, fondateur de ProPR Consulting

En plein confinement, Malik Amghar lance sa société ProPR Consulting, spécialisée dans le nettoyage des réseaux. Une solution innovante pour garantir sa « e-reputation », notamment en phase de recherche d’emploi ou de stage. Lauréat en 2021 du prix de la création d’entreprise Orly Paris, Malik est de retour cette fois en tant qu’intervenant. « Ici, on peut rencontrer des personnes avec lesquelles on pourrait travailler, constate-t-il. On est là aussi pour donner quelques conseils quand on lance son entreprise, comme de bien construire son business plan, de miser sur le networking, et soumettre quelques idées aussi… »

Revue d’experts

Soixante-dix intervenants ont répondu présents à l’appel d’Orly Paris. Quel est leur retour d’expérience ? Témoignages.

Lesly Payet, Conseillère en évolution professionnelle (CEP)

Présent depuis deux ans, le Groupement évolution est mandaté par France compétences pour apporter services et conseils en évolution professionnelle. « Les profils que nous rencontrons sont variés, confie Lesly Payet. Nous rencontrons des salariés, des demandeurs d’emploi ou entrepreneurs dans le cadre d’une reconversion, des personnes qui sont un peu perdues ou qui ont une idée mais besoin de renseignements sur les dispositifs de financement des formations ou de ruptures de contrat. Les futurs entrepreneurs viennent nous voir pour connaître les démarches dans le cadre de la création d’entreprise. Les demandes sont assez variées et précises sur leur cas particulier. »

 

Rendez-vous de l'entrepreneuriat ©Alice Mikowski

Battle of pitch, Lab’café, networking… Un salon complet !

Comment pitcher devant son banquier pour le convaincre en trois minutes de financer son projet ? Comment réseauter ? Comment prospecter ? Comment monter son business plan ? Le salon met en place de nombreux ateliers tout au long de la journée pour un partage d’expériences des intervenants experts dans un esprit résolument dynamique… À ne pas manquer l’année prochaine !

Bernard Rastoin, chargé d’accompagnement de la Coopaname, Coopérative d’activité et d’emplois (CAE)

Entre le portage salarial, la micro-entreprise et la coopérative, vous ne savez que choisir ?  Depuis deux ans, la Coopaname est présente aux Rendez-vous de l’entrepreneuriat pour présenter son fonctionnement. « Une CEA regroupe des personnes de métiers différents travaillant de manière autonome, mais chacun est salarié de la structure, détaille Bernard Rastoin, chargé d’accompagnement. Au sein de la Coopaname, nous regroupons 600 entrepreneurs, du boulanger au consultant. La personne se rémunère sur son chiffre d’affaires, bénéficie des avantages salariés (chômage, retraite, protection santé etc.) Nous, nous l’aidons à se développer et on assure les tâches administratives. Ici, nous accompagnons les personnes pour faire un diagnostic réaliste et bienveillant du statut qui leur conviendrait le mieux selon leur profil. »

Le salon a aussi été l’occasion pour la Coopaname de présenter son projet spécifique sur le Val-de-Marne, « Coopéraction », à destination des chômeurs longue durée de plus de 45 ans. « L’idée est aussi de leur permettre de développer leur propre activité sur le territoire. »

70

C’est le nombre d’intervenants présents sur le salon pour accompagner les entrepreneurs

200

C’est le nombre de visiteurs de cette édition

Peggy Trogny, DREETS

« Les DREETS représentent le ministère du Travail dans les départements. Nous sommes partenaires du salon pour informer sur les différents dispositifs existants pour le financement ou l’accompagnement dans la création d’entreprise et sur les questions relatives au droit du travail. Nous avons eu beaucoup de questions sur le salaire minimum, le règlement intérieur, sur les agréments nécessaires à la création d’une entreprise de services à la personne (jardinage, garde d’enfants, etc.) ou d’un organisme de formation. »

Un salon fondé sur la force du réseau

Intervenant ou riverain, qu’en ont-ils pensé ?

 Une riveraine du 91

« Je suis venue car l’événement est près de chez moi. Je suis auto-entrepreneure depuis 2005, mais j’ai mis mon activité libérale entre parenthèse pendant dix ans. Je souhaite aujourd’hui revenir à temps plein et élargir mon activité de conseil en qualité de service au développement durable. Ici, j’ai pu assister à des conférences sur le portage salarial, les sofskills, les décisions complexes, les aides à la création d’entreprise. J’ai aussi rencontré une conseillère en évolution professionnelle (CEP) pour financer une formation. Je n’ai vraiment pas perdu mon temps ! »

Alice Aucler, la « Networkeuse »

Elle se définit comme la « petite abeille qui fait le tour du salon pour dire : « Dis-moi qui tu es et nous ferons des connexions ». Avec un naturel désarmant, Alice Aucler met en relation des chargés de patrimoine, des réflexologues, des commerciaux, avec le réseau qui leur convient. « Je mini-pitch pour eux et je trouve la connexion. Comme cette dame dans le transport que j’ai mis en relation avec des personnes en reconversion qui ne voyaient pas l’intérêt d’être au salon. En quelques minutes, elle leur a prodigué plein de conseils. Ils sont revenus avec la banane ! » Tout l’objectif des Rendez-vous de l’entrepreneuriat.

« Je n’ai vraiment pas perdu mon temps ! »

Les pépites du sud-francilien

À l’occasion de la cinquième édition des Prix de la création d’entreprise d’Orly Paris, le jury et le public ont élu leurs trois coups de cœur parmi les jeunes entreprises candidates dans les catégories Prix de la belle idée (entreprise de moins d’un an ou sur le point d’être créée), de la jeune entreprise (moins de trois ans d’activité), et le coup de cœur du Jury constitué d’experts de l’accompagnement du suivi des entreprises, d’élus et de membres du comité d’Orly Paris.

A l’issu d’un pitch de trois minutes pour chacune d’entre elles, les lauréats de cette nouvelle édition sont :

Prix de la belle idée. Kawabsor’bra, d’Hawa Baradji, pour son soutien-gorge d’allaitement absorbant pour pallier aux désagréments des fuites de lait avec recherche de confort, praticité et esthétisme.

Prix du Jury. SW MAT d’Ilias Fassi Fihri, pour son matelas de chute pour le street workout (40 000 pratiquants du sport en France).

Prix de la jeune entreprise. Anga de Valentine Harcourt, pour son développement d’un éco-matériau, le polyéthylène Basse Densité, qui transforme les déchets plastiques non-recyclés de la grande distribution et de l’évènementiel en un matériau artistique, haut de gamme et résistant pour l’architecture d’intérieur.

Infolettre Entre voisins

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à notre infolettre.

Infolettre octobre 2022