Aéroport de Paris-Orly

31,9 millions

de passagers accueillis en 2019

Paris-Orly se distingue par sa proximité de la capitale, son accessibilité et sa simplicité. Les autoroutes, le RER, Orlyval et des navettes le relient à Paris  à moins de 15 minutes. Les passagers qui s’y rendent en voiture ont à leur disposition 7 parcs de stationnement, dont 4 au contact, soit au total 14 500 places. L’aéroport Paris-Orly représente plus 28 000 emplois directs dans un ensemble en comprenant plus de 180 000. Il étend son emprise au coeur du premier pôle économique du sud francilien et a un accès immédiat au marché d’intérêt national (MIN)de Rungis et aux principaux cluster de niveau mondial que sont notamment Paris-Saclay ou encore la Paris-Biotech Valley.

La montée en gamme des infrastructures

Avec 144 villes desservies en 2019, l’aéroport de Paris-Orly dispose d’une importante offre aérienne moyenne et long courrier directe, diversifiée et en constante expansion contribuant à l’attractivité et au rayonnement international de la région sud francilienne.

La montée en gamme des infrastructures terminales et services de l’aéroport associée à l’attractivité économique et touristique du bassin sud francilien sont autant d’atouts susceptibles d’attirer de nouveaux services aériens directs et complémentaires de ceux de Paris-Charles de Gaulle notamment vers les principaux marchés planétaires à fort potentiel de croissance (Asie, Afrique, Amériques).

La mise en service du bâtiment de Jonction en avril 2019 a permis d’unifier les anciens terminaux Sud et Ouest et de consacrer l’avènement du Terminal Unique. À cette occasion, la toponymie a été entièrement repensée :

  • Orly Ouest est devenu Orly 1 et Orly 2 ;
  • le bâtiment de Jonction a été baptisé Orly 3 ;
  • Orly Sud a laissé place à Orly 4.

La mise en service de ces 80 000 m2 de surfaces supplémentaires au niveau d’Orly 3 a permis de porter la capacité annuelle de la plateforme Paris-Orly à 31 millions de passagers à fin 2019. Paris-Orly est le 2ème
aéroport français.

L’aéroport de Paris-Orly dispose de trois pistes dont la capacité de programmation est de 70 mouvements par heure. En 2019, l’aéroport d’Orly a accueilli 218 349 mouvements.

En tenant compte des travaux actuels, l’aéroport dispose de 75 postes de stationnement (en configuration d’exploitation maximale des aéronefs gros porteurs en déc. 2019), dont 52 % au contact des terminaux. Cette disposition peut aller à 95 postes de stationnement en configuration d’exploitation maximale des moyens porteurs. En 2019, 86 % des passagers ont été traités au contact.

Cadre réglementaire de l’aéroport Paris-Orly

L’aéroport Paris-Orly doit inscrire ses opérations et son développement dans le cadre d’une réglementation stricte :

  • En premier lieu, l’arrêté du 6 octobre 1994 du ministre de l’Équipement, du Transport et du Tourisme limite à 250 000 par an le nombre de créneaux de décollage et d’atterrissage sur l’aéroport de Paris-Orly. En 2019, le nombre de mouvements d’avions s’établit à 218 349 mouvements, en baisse par rapport à 2018 (229 052 mouvements en 2018).
  • En second lieu,  l’aéroport est soumis depuis 1968 à un couvre-feu quotidien entre 23h15 et 6h00 pour les décollages et entre 23h30 et 6h15 pour les atterrissages.

Ces exigences ont été reprises par la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises (loi Pacte) qui inscrit au niveau législatif le plafonnement du nombre de mouvements et le couvre-feu dans la loi en cas de privatisation. En effet, si le Gouvernement décidait de transférer la majorité du capital d’Aéroports de Paris au secteur privé comme il y a été autorisé, le nouveau cahier des charges d’Aéroports de Paris devrait impérativement fixer les modalités de l’autorisation d’exploitation de 250 000 créneaux attribuables et du couvre-feu.

Les accès à la plateforme

La plate-forme de Paris-Orly se situe à la jonction des auto routes A6 et A10 et proche de l’autoroute A86. Elle est également desservie par le RER combiné avec une ligne dédiée de métro automatique, dénommée Orlyval.

La ligne 7 du tramway a été mise en service le 16 novembre 2013 et permet de relier directement l’aéroport et le quartier « Coeur d’Orly » 1 à la ligne 7 du métro parisien. La phase 2 du projet (prolongation jusqu’à Juvisy) est en cours d’étude. Plusieurs autres projets sont actuellement en cours ou à l’étude afin d’améliorer la desserte de la plate-forme.

Le projet du « Nouveau Grand Paris » prévoit notamment que l’aéroport de Paris-Orly soit desservi par deux nouvelles liaisons : le prolongement de la ligne 14 reliant l’aéroport Paris-Orly à la capitale en 2024, permettant à terme une liaison en 27 minutes vers la station Châtelet-les-Halles au centre de Paris, ou 40 minutes vers Saint-Denis Pleyel, via un métro automatique, et la nouvelle ligne 18 reliant Paris-Orly au plateau de Saclay en 2027 puis à Versailles en 2030 puis à plus long terme à Nanterre. La plateforme sera alors située à 30 minutes de Versailles.

Tramway à l'entrée de Paris -Orly

En effet, situé à moins de 15 minutes de Paris, desservi par des réseaux denses de liaisons routières et de transports en commun (RER B et C, Orlyval, OrlyBus, Tramway donnant accès au métro, Bus Direct, liaison gare TGV Massy…), Paris-Orly est particulièrement attractif pour les passagers par sa facilité d’accès, son offre de destinations, sa taille humaine et sa proximité de Paris.

Pour les compagnies, les atouts opérationnels de Paris-Orly sont notamment un temps de roulage moyen inférieur à 6 minutes, des seuils de pistes proches des terminaux et une bonne fluidité en approche.

De plus, la simplicité de fonctionnement et une offre élevée de stationnement au contact génèrent une grande régularité d’exploitation pour tout type d’avions et une performance opérationnelle accrue, sources de rentabilité et de croissance. L’aéroport offre également d’importantes opportunités de développement immobilier, très majoritairement de diversification.

Future gare de Paris-Orly

Les Déclarations d’Utilités Publiques (DUP) des lignes 14 et 18 ont été obtenues respectivement en juillet 2016 et mars 2017.

Les travaux ont commencé en 2018 : le gros œuvre de la gare est désormais avancé à plus de 40 % et les terrassements vont s’intensifier en 2020 après le passage en pleine terre du tunnelier de la ligne 14. Le tunnelier de la ligne 18 est attendu quant à lui, pour un passage sur radier, en septembre 2023.

Dans le cadre du projet d’interconnexion Sud des lignes à grande vitesse, une gare TGV pourrait également être créée à l’horizon 2030, ouvrant l’accès au vaste réseau de desserte TGV français et européen. L’aéroport de Paris-Orly compte 14 400 places de parking, dont environ 7 500 situées en parcs proches, au contact direct des terminaux.

 

Restons en contact

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à la newsletter