Lognes-Émerainville

Code IATA

XLG code OACI : LFPL

Latitude

48° 49′ 16″ N et longitude : 02° 37′ 24″ E

Altitude

108 m

Situation

77185 Lognes, Seine-et-Marne, à 1,5 km au sud de Lognes, 28 km à l’est de Paris

Accès

autoroute de Metz, A4

Superficie

86 ha

Tour de contrôle

oui

Nombre de mouvements d'avion en 2021

87 914

Nombre de pistes

une piste en dur de 700 m x 20 m

une piste en herbe de 1100 m x 100 m

Nombre de hangars

14

Nombre de sociétés instalées sur la plateforme

4

Horaire d'ouverture du terrain au trafic

journée aéronautique : du lever du soleil moins 30 minutes à coucher du soleil plus 30 minutes

PEB en vigueur

11 février 2019

Le deuxième aérodrome d’aviation légère en France

Implanté sur les communes de Lognes et d’Émerainville, l’aérodrome de Lognes – Emerainville est situé à 25 km à l’est de Paris. Ouvert à la circulation aérienne publique depuis 1947, il dispose d’une piste en herbe et d’une autre revêtue en bitume qui lui permettent d’accueillir, tout au long de l’année, des aéronefs, des hélicoptères et des ULM. Aujourd’hui, il est le deuxième aérodrome d’aviation légère en France après celui de Toussus-le-Noble dans les Yvelines.

7

aéroclubs sont présents sur le site

Sur son terrain opèrent plusieurs écoles de pilotage, de l’aviation privée et de tourisme. Il est comme l’essentiel des aérodromes du groupe ADP, ouvert au trafic international Schengen. Il dispose également d’une station d’avitaillement pour tous les carburants aéronautiques (100LL, UL91 et JETA1), d’un garage de maintenance avion, d’un restaurant haut de gamme « Le briefing », et de deux entreprises de location de voitures.  Il accueille aussi le siège du magazine Aviation et Pilote, la première revue d’information sur l’aviation générale et commerciale.

Vers l’aérodrome du futur

Grace à son dynamisme, le Groupe ADP utilise l’aérodrome de Lognes-Emerainville comme terrain d’expérimentation et d’innovation pour les aérodromes du futur. En décembre dernier, l’aérodrome d’aviation générale de Lognes-Emerainville s’est doté, à titre expérimental, de plaques anti-herbe pour l’ensemble de ses balises aéronautiques. Objectif : proposer une alternative « zéro phyto » adaptée au milieu aéroportuaire. Positionnées sous les balises aéronautiques, ces plaques anti-herbe évitent des désherbages réguliers avec des produits phytosanitaires tout en étant résistantes aux souffles des aéronefs. Leurs formes bombées facilitent également le passage des tondeuses et engins de fauchage.

Des plaques anti-herbe ont été positionnées sous les balises aéronautiques (à gauche avant)

Franck Parizot, adjoint au responsable des aérodromes de l'Est parisien et pilote du projet.

"Cette expérimentation, fruit d'un an de travail, a été réalisée avec le concours de notre prestataire en espaces verts, France Environnement, et les différents acteurs de la plateforme"

A l’écoute des riverains

Déjà engagé dans une meilleure acceptabilité dans son environnement, l’aérodrome a renforcé ses actions auprès de la communauté riveraine. Depuis 2020, les acteurs de Lognes-Emerainville travaillent à l’adoption d’un dispositif de classement acoustique des avions légers Calipso. Déjà utilisé à Toussus-le-Noble, il permet sur des données objectives relatives au bruit de favoriser un dialogue entre les usagers et les riverains de l’aérodrome.

D’autre part, une charte « des relations et du respect mutuel » a été signée, au mois d’avril, entre les riverains, les usagers, les élus des communes concernées, la direction générale de l’aviation civile (DGAC) et le Groupe ADP. Cette dernière prévoit d’adapter les tours de piste pour les appareils les plus bruyants pendant les week-ends et les jours fériés. Une mesure applicable, entre le 1er avril et le 30 septembre, qui permettra d’offrir des plages de « confort » aux riverains.

 

Infolettre Entre voisins

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à notre infolettre.

Infolettre octobre 2022