Meaux-Esbly

Code IATA

XYB et code OACI : LFPE

Latitude

48° 55′ 39″ N  et longitude 2° 50′ 07″ E

Altitude

67 m

Situation

77450 Isles-Les-Villenoy, Seine-et-Marne, à 5 km au sud-ouest de Meaux

Accès

Route de Meaux D5 A140

Mise en service

1937

Superficie

102 ha

Tour de contrôle

Oui

Nombre de mouvements d'avion en 2021

66 977

Nombre de pistes

3 pistes en herbe de : 1020,1075 et 1145 m

Nombre de hangars

16

Nombre de sociétés installées sur la plateforme

5

Horaire d’ouverture du terrain au trafic

du lever du soleil moins 30 minutes, au coucher du soleil plus 30 minutes

PEB en vigueur

14 octobre 1991

Un aérodrome historique

Situé dans le département de la Seine-et-Marne au sud-ouest de la ville de Meaux, l’aérodrome de Meaux-Esbly se trouve à 55 km de Paris. Doté de deux doublets de piste en herbe, positionnés en croix et large pour chacune d’entre-elles d’une centaine de mètres, ces derniers permettent de garantir un trafic pratiquement continu tout au long de l’année grâce à une utilisation alternative et maitrisée.

Créé en 1937, l’aérodrome de Meaux-Esbly a été une base aérienne militaire comme de nombreux aérodromes à l’époque.  À la veille de la seconde guerre mondiale, il a servi de terrain d’entrainement pour de jeunes pilotes républicains espagnols avant de rejoindre leur pays. Le petit terrain de Meaux-Esbly a également été très actif dans la bataille de France qui s’est déroulée du 10 mai au 22 juin 1940.

Un terrain privilégié pour les ULM

Rendu à la vie civile en 1947 et géré depuis par le Groupe ADP, le terrain a connu avant d’autres une mutation de sa flotte vers les ULM avec une parité quasiment parfaite avec l’aviation légère, des aéroclubs dédiés et des activités spécialisées telle que SpotAir dans les relevés photogrammétriques. Pourtant, son terrain continue à accueillir de solides aéroclubs d’aviation légère : l’ACE (aéroclub d’Esbly) et l’ACDF (Aéronautique-Club de France), le doyen des aéroclubs français et probablement du monde entier puisqu’il fut fondé à la fin du XIXème, à l’ère des pionniers de l’aviation. Encore rare sur les aérodromes, le Groupe ADP met à disposition des aéroclubs une station Air Total, accueillant aussi bien l’emblématique carburant 100LL, que le déplombé plus vertueux, UL191. Autre particularité, cet aérodrome est aussi un terrain de déport ponctuel pour le SMU hélicoptère.

4

Pistes en herbes sont présentes sur la plateforme

Une réserve de biodiversité intégrée à son environnement

Grâce à son emprise foncière implantée sur 102 hectares, l’aérodrome de Meaux-Esbly dispose de larges surfaces non revêtues, une réserve propice à la biodiversité, bordée à l’Est par la Marne et au Sud-Ouest par le canal de l’Ourcq. A l’écoute de son environnement, l’aérodrome entretient depuis de nombreuses années un dialogue constant et efficace avec la riveraineté grâce à son association Guame qui regroupe les usagers de la plateforme. En 2018, une charte de bonne conduite a été signée.

A l’occasion du Meaux Airshow et dans un contexte de sortie de crise, une convention sera resignée entre le Groupe ADP, les acteurs publics et privés de la filière « AAA » (Aéronautique, Aérien et Aéroportuaire) pour promouvoir les métiers et les formations « AAA  » sur des actions et projets à l’échelle du Groupement d’Intérêt Public Roissy Meaux Aéropole (GIP). Dans cette dynamique, le plateau technique du futur pôle de formation Georges Guynemer, dédié aux métiers de l’aéronautique, et porté par la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux sera construit dans un des bâtiments de l’aérodrome. Il devrait être opérationnel en septembre 2023.

Infolettre Entre voisins

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à notre infolettre.

Infolettre novembre 2022