Paris-Charles de Gaulle

CDG Express : le cœur de la capitale en 20 minutes

Liaison ferroviaire directe, avec une fréquence d’un train toutes les 15 minutes à partir de 5h du matin et jusqu’à minuit, 7 jours sur 7, le CDG Express permettra à l’horizon 2025, de relier la Gare de l’est à Paris, où il disposera de quais dédiés, au Terminal 2.

15 mn

La fréquence des trains

Les usagers bénéficieront d’une liaison, rapide, confortable, fiable et connectée. En effet, l’info vol sera disponible en continu sur l’ensemble du trajet des passagers : à Gare de l’est, sur les quais du CDG Express, ainsi qu’à l’intérieur de celui-ci.

Ce projet s’inscrit comme une nécessité à l’heure où la liaison ville-aéroport tient une place de plus en plus structurante dans la qualité du parcours passager. Le CDG Express rapprochera l’aéroport du centre de Paris, pour offrir une proximité au standard des grandes capitales européennes et internationales Il favorisera le report modal en décongestionnant les axes routiers entre Paris et l’aéroport et en proposant une offre de transport plus propre, multimodale et diversifiée.

Le CDG Express et les transports du quotidien

Le 29 mai 2019, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, annonce le report de la mise en service du CDG Express à fin 2025, décision faisant suite aux conclusions du rapport du Préfet de la Région Ile de France, M. Cadot portant sur les travaux de l’axe ferroviaire Paris-Nord. Le scénario retenu permettra de limiter au maximum l’impact sur les riverains et sur les usagers des lignes en exploitation (RER B, Transilien K et TER Paris-Laon).

Un projet global intégrant les accès par la route

Un travail de fluidification du trafic routier est également engagé, avec la connexion à l’est de la Francilienne entre la RN2 et l’autoroute A1, qui permettra d’écouler sur le réseau principal plus de 30 % des véhicules (contre environ 20 % aujourd’hui) améliorant et rééquilibrant ainsi l’accès routier à l’aéroport, du côté est.

Le financement du projet

2,2 Md €

estimation du coût du projet depuis le décalage du projet fin 2025

0,4 Md €

hauteur du financement par les fonds propres des actionnaires du CDG Express à parts égales (Groupe ADP, SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts et Consignations)

1,8 Mds €

prêt de l’Etat autorisé en loi de finances rectificatives pour 2019. Ce prêt de l’Etat sera intégralement remboursé par CDG Express, avec des intérêts.

Un projet qui contribue aussi à l’amélioration des transports du quotidien
Par ailleurs, le montage financier du projet comprend aujourd’hui plus de 500M€ consacrés à la rénovation du réseau existant.

En effet, 343 M€ de travaux de régénération des voies du RER B seront financés par CDG Express et 194 M€ pour sa modernisation.

Le CDG Express répond à un besoin très spécifique auquel il apporte une solution concrète, tout en contribuant au désengorgement du RER B en lui permettant de retrouver sa vocation première de transport du quotidien et de desserte locale.

Le projet est désormais entré dans une phase opérationnelle depuis la signature en février dernier du contrat de concession entre le Gestionnaire d’Infrastructure CDG Express, filiale à parts égales du Groupe ADP, SNCF réseau et de la Caisse des Dépôts et l’État. L’Etat a également signé le contrat d’exploitation du service en juillet dernier avec la société Hello Paris, filiale commune de Keolis et RATP Dev.

Restons en contact

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à la newsletter