02/09/23 Fiches faune & flore

L’œdicnème criard

L’œdicnème criard de son nom latin burhinus œdicnemus fait partie de la famille des limicoles terrestres. Il est facilement reconnaissable grâce à la couleur de son plumage strié de beige et de noir. Deux barres horizontales claires entourées de brun-noir se dessinent sur ses ailes brunes. Sa physionomie est dominée par le jaune et le noir : noire pupille et iris jaune citron. Grand bec jaune, à la pointe noire. C’est un oiseau assez haut sur pattes, ce qui lui permet de courir vite !

Illustration de l’œdicnème criard par Gabrielle Cooper-Weisz

Illustration de l’œdicnème criard par Gabrielle Cooper-Weisz

Où trouver l’œdicnème ?

L’œdicnème habite généralement dans les terrains secs, peu accidentés avec une vue très dégagée, voire panoramique. Il n’aime pas les milieux de végétation haute et dense, ni les microclimats froids ou humides.

Présence de l’Œdicnème criard dans le monde

L’œdicnème apprécie la proximité des zones humides. Mais son adaptabilité est remarquable, il aime les habitats variés. L’oiseau se cache souvent dans les steppes. Dans des moments de plus grande audace, il se balade tranquillement dans les pâturages maigres, les dunes, les marais salants et les gravières. En France, il est présent du mois d’avril au mois d’octobre.

Quel est son caractère ?

L’œdicnème se déplace à l’automne en groupe de plusieurs centaines de volatiles dans certaines régions. Une migration qui peut être amenée à changer selon le climat et ses évolutions. En période de reproduction, les oiseaux se rassemblent pour des activités alimentaires… Mais surtout de parade !

L’espèce est monogame et les couples se forment dès l’arrivée des oiseaux sur les espaces privilégiés pour la création de leur nid. On compte généralement 1 à 3 œufs par ponte.

De quoi se nourrit l’œdicnème ?

L’œdicnème se nourrit principalement d’invertébrés terrestres et de petits vertébrés qu’il piège au crépuscule et de nuit. Il privilégie les insectes et les vers de terre pour ses oisillons.

Il ne chante pas, il ne crie pas, il est discret et silencieux. Tellement discret que l’on arrive à peine à le voir sur le site... Sauf si vous avez un œil aguerri !

Colyne Plessis

Technicienne écologue du Groupe ADP

Quels dangers pour l’œdicnème ?

Cette espèce a pâti ces dernières années de la destruction des steppes. La diminution des pâturages ne fait qu’augmenter et la végétation qui s’y installe est de plus en plus préjudiciable pour cet oiseau échassier.

D’autres dangers le menacent : la chasse, mais aussi la main de l’Homme, qui perturbe l’habitat de cet oiseau. Ce volatile a la particularité de faire son nid au sol, mais les tracteurs et les débroussaillages détruisent bien souvent les nids.

Où trouve-t-on l’œdicnème dans les aérodromes du Groupe ADP ?

Nous pouvons l’observer près des aérodromes du Groupe ADP durant le mois de juillet. Il n’est pas toujours facile à repérer !
C’est pourquoi les équipes du Groupe ADP gardent un œil ouvert et attentif, et l’observent de loin, dès qu’il sort de son nid. Chaque année, l’œdicnème rejoint l’ancienne voie de l’aéroport Paris-Orly. Il s’y repose et se protège des agressions extérieures.

Collectionnez les fiches faune & flore

L’équipe d’Entre voisins vous propose de découvrir tous les mois une espèce animale ou végétale présente dans les aéroports franciliens. Nous vous donnons la possibilité de les télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.

Composez votre collection !

Restons en contact

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à l'infolettre Entre voisins.

Infolettre février- mars 2024