21/11/23 Jeunes riverains

À la conquête du ciel avec le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique

De nombreuses vocations prennent leur envol au départ de Paris-Orly, et plus précisément depuis sa Maison de l’Environnement. Le Groupe ADP se mobilise en effet pour proposer le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique (BIA) au plus grand nombre, notamment aux collégiens et lycéens du territoire francilien. Le mercredi 18 octobre 2023 l’équipe d’Entre voisins est allée à la rencontre de Christophe Charon, coordonnateur académique du CIRAS (Comité d'Initiation Régional Aéronautique et Spatial), et de ses élèves lors d’un après-midi de formation. Avec des élèves plus motivés que jamais malgré un temps pluvieux.

Cette demi-journée de formation n’est pas la première car, depuis la rentrée 2023, la Maison de l’Environnement (MDE) de Paris-Orly accueille chaque mercredi après-midi – hors vacances scolaires – une vingtaine d’élèves pour préparer le BIA. Ces enseignements au plus près des avions s’inscrivent dans un partenariat entre la MDE, le CIRAS et plusieurs établissements franciliens. À travers cette initiative, la volonté du Groupe ADP est de renforcer ses relations avec les territoires tout en proposant le BIA à celles et ceux qui n’ont pas pu s’y inscrire car la formation n’est pas proposée dans leur établissement ou que la session est déjà complète.

Avec le BIA, le ciel à portée de main

Il est 14h30 et l’après-midi de cours débute avec l’histoire de l’aéronautique et du spatial. Pour Christophe Charon, coordonnateur académique du CIRAS et enseignant ce jour-là, « c’est l’un des piliers de la préparation du BIA, aux côtés de la mécanique, la navigation et la sécurité des vols, la simulation de vol, l’étude des aéronefs et des engins spatiaux, etc. ».

Pourquoi ses élèves suivent-ils le BIA ? « Véritable sésame pour les passionnés d’aviation, il est une passerelle vers la découverte de l’aéronautique et du spatial, ainsi qu’un tremplin vers les nombreux métiers qu’ils proposent », précise-t-il. Pilote d’avion, technicien de maintenance, ingénieur… Les perspectives de carrières dans ces secteurs sont, en effet, très variées. Elles correspondent à tous les profils et attentes.

La particularité du BIA est d’être accessible à tous les âges, ou presque : les collégiens, dès la 4e, les lycéens, les élèves d’université et les adultes. Leur point commun ? Avoir envie de découvrir les différentes facettes de l’aéronautique et du spatial à travers une formation pluridisciplinaire en vue d’y faire carrière. Parmi les nombreux ambassadeurs et titulaires du BIA, l’un d’entre eux est connu dans le monde entier. Il s’agit de l’astronaute Thomas Pesquet qui souligne que ce brevet est la porte ouverte vers l’aéronautique et le spatial, car la réussite de ces secteurs repose sur un travail d’équipe et une très grande diversité de métiers qui nécessitent des compétences spécifiques. Du BIA à l’espace, il n’y a qu’un pas !

Motivés et inspirés, les élèves présents à la MDE de Paris-Orly en ce mois d’octobre poursuivent leur formation dans la joie et la bonne humeur. Chaque rentrée scolaire de septembre, après une phase de sensibilisation au BIA dans leur établissement et une sélection des élèves parmi les plus volontaires, le brevet prend place. Les passionnés d’oiseaux de fer passeront ensuite leur examen au mois de mai, avant un premier vol au mois de juin pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris dans les airs. La clé de réussite de cette formation ? Être curieux et rigoureux !

 

« La MDE de Paris-Orly est depuis 30 ans tournée vers les territoires en menant des actions au bénéfice des riverains »

François Varlet

Délégué aux relations territoriales de Paris-Orly

« La MDE de Paris-Orly est depuis 30 ans tournée vers les territoires en menant des actions au bénéfice des riverains », précise François Varlet, délégué aux relations territoriales de Paris-Orly. C’est pourquoi, pour la 1ère fois, le Groupe ADP finance cette formation proposée gratuitement aux élèves sur la plateforme aéroportuaire. « Cette proximité enrichit les enseignements. Elle permet notamment aux élèves de suivre une visite guidée de la plateforme avec un atelier de simulateur de vol, mais aussi de découvrir notre station météo », détaille-t-il. « Notre collaboratrice Mylène Genah, est à l’initiative du partenariat entre le CIRAS et la MDE d’Orly. Elle a d’ailleurs décidé de participer à la formation aux côtés des élèves chaque mercredi. Une vraie plongée au cœur du BIA ! » conclut-il.

À la rencontre des élèves du BIA en quête d’altitude

 Les élèves sont à l’image des différentes facettes de cette formation : avec des profils et des envies très variés.

Je suis passionné d’aviation et cette formation au BIA renforce mes connaissances. J’ai notamment appris que le mur du son a été franchi pour la 1ère fois en 1946. C’était grâce au Bell-X 1, Mehmet, élève en seconde au lycée Georges Brassens d’Évry-Courcouronnes.

Mehmet

certainement un futur pilote de ligne

Mehmet

Je découvre un secteur enrichissant et plein d’avenir. Le Dakota est mon avion préféré. Cet avion des années 40 ne vole plus et cela me donne envie de le remettre en fonction, Nada, élève de première au lycée Pierre Mendès France de Villiers-le-Bel.

Nada

Future professionnelle de l’aéronautique

FOCUS : Interview de Christophe Charon, coordonnateur académique du CIRAS

Cette formation au BIA est dispensée par des pilotes de ligne, des militaires, on a des instructeurs aéronautiques… Ces professionnels transmettent leur expérience, ainsi que leur culture aéronautique et spatiale.

Les élèves s'entrainent sur le simulateur de la Maison de l'Environnement

Le BIA est très transversal et cinq temps forts rythment l’année : météorologie et aérologie ; aérodynamique, aérostatique et principes du vol ; étude des aéronefs et des engins spatiaux ; navigation, réglementation, sécurité des vols ; histoire et culture de l’aéronautique et du spatial. Avoir un bon niveau en maths, en physique et en anglais est un atout. Ces cinq domaines sont ensuite évalués lors d’un QCM avec 20 questions par thématique.

80

établissements de l’académie de Versailles proposent le BIA. Pour réussir le BIA, 50 points sur 100 questions sont requis !

Le BIA ouvre de nombreuses portes et permet aux élèves de prendre leur avenir en main.

À la croisée des connaissances et des passions, le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique s’adresse aux rêveurs comme aux futurs aviateurs du territoire. Rendez-vous en juin 2024 pour assister au premier envol des élèves !

 

 

 

Restons en contact

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à l'infolettre Entre voisins.

Infolettre mai 2024