22/11/22 Actualité

« Bonjour France » : une appli innovante de Bibliothèques Sans Frontières pour l’apprentissage du français pour les réfugiés ukrainiens

Créée en 2007, l’ONG Bibliothèques Sans Frontières (BSF) facilite l’accès à la culture, à l’éducation et à l’information des populations fragilisées. Soutenue par la Fondation Groupe ADP, elle vient de lancer « Bonjour France », une application gratuite et innovante pour faciliter l’apprentissage du français pour les réfugiés ukrainiens.

Bonjour France ©BSF

Bonjour France ©BSF

La Fondation Groupe ADP se mobilise depuis 2015 pour lutter contre l’illetrisme et le décrochage scolaire. Partenaire majeur de Bibliothèques Sans Frontières, la Fondation a largement contribué au développement de l’application « Bonjour France » amenée à se développer dans d’autres pays francophones et pour d’autres communautés. Rencontre avec Emilie Bourgey, responsable partenariats et développement et Quentin Chevalier, responsable éditorial de BSF, qui nous expliquent les innovations et les perspectives de l’ONG.

BSF, c’est quoi ?

Depuis 2007, Bibliothèques Sans Frontières a contribué à changer la vie de plus d’1,5 millions de personnes, en France et dans le monde. « Nous travaillons en 25 langues et avons sélectionné 35 000 contenus pour renforcer les capacités des populations autour des grands enjeux qui font le monde d’aujourd’hui : l’alphabétisation, le numérique, la santé, l’emploi, l’accueil ou encore l’intégration », détaille Quentin Chevalier, responsable éditorial de BSF. L’ONG intervient dans plus de 30 pays sur ces grands enjeux.

2022 marque un nouveau tournant pour la structure : « Nous fêtons nos 15 ans et arrivons à un certain niveau de maturité », souligne Emilie Bourgey. « Nous prévoyons de multiplier par trois le volume de nos opérations d’ici à 2030, d’accélérer nos actions de plaidoyers pour faire évoluer les institutions internationales et ne plus être les seuls à défendre l’idée que la culture est un droit fondamental. »

Bonjour France ©Croix-Rouge française

30

c’est le nombre de pays dans lesquels intervient BSF

1 500 000

c’est le nombre de personnes soutenues par l’ONG dans le monde depuis 2007

2022 est aussi l’année de la reconnaissance pour BSF à travers la signature d’un partenariat avec l’ONU pour travailler ensemble sur la lutte contre les violences sexuelles durant les conflits. « Notre scope d’actions est très large, précise Emilie Bourgey. Nous faisons en sorte que les gens aient accès à l’information et à la connaissance, où qu’ils soient. Des réfugiés ukrainiens aux enfants des rues burundais, des adolescents des quartiers nord de Marseille aux personnes âgées isolées dans les territoires ruraux en France, BSF agit là où le manque d’accès à la connaissance est un frein à l’émancipation ou la résilience. »

 

Un partenariat transversal précieux avec la Fondation Groupe ADP

L’ONG se réjouit tout particulièrement du soutien sans faille de la Fondation Groupe ADP qui arrive au terme d’un partenariat triannuel très important. « Là où d’autres partenaires nous soutiennent sur des projets en particulier, le soutien de la Fondation est différent car il est transversal sur tous nos projets » , confie Emilie. « La Fondation nous aide à améliorer nos contenus éducatifs, c’est extrêmement précieux et déterminant pour nous. La Fondation invite aussi les collaborateurs du Groupe ADP à s’engager auprès de BSF, à travers des collectes de livres, en organisant des teams bulding dans nos entrepôts », précise-t-elle. « Tout récemment, les collaborateurs ont participé à un hakathon pour nous aider à être plus innovants sur nos programmes. »

 

« Le soutien de la Fondation Groupe ADP est différent car il est transversal sur tous nos projets. (…) C’est extrêmement précieux et déterminant pour nous. »

L’Ideas box, la médiathèque en kit qui fait le tour du monde

Imaginée par Bibliothèques Sans Frontières en collaboration avec le designer Philippe Starck et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), l’Ideas Box est une médiathèque en kit déployable rapidement sur tous les terrains. Elle s’ouvre en 20 minutes et se déploie sur 100 m2 avec connexion internet, ordinateurs, tablettes, jeux de société, livres électroniques et papier, et un cinéma. « Nous avons déployé en 2015 notre première Ideas Box dans un camp de réfugiés congolais au Burundi, et aujourd’hui, il y en a 150 dans le monde », précise Quentin Chevalier. « Deux jours après l’offensive russe en Ukraine, BSF s’est rendue en Pologne pour en installer une dans un gymnase transformé en centre d’hébergement, où les réfugiés étaient accueillis temporairement notamment des femmes et des enfants. On voulait leur offrir un lieu de repos, hors du temps, pour leur permettre d’avoir des informations fiables, de se divertir et s’évader un temps de leur quotidien pour s’informer, lire, échanger. C’est la première fois que l’on se mobilisait aussi rapidement pour répondre à une situation d’urgence. Les contenus de cette bibliothèque, animée par des associations locales, ont été sélectionnés avec des professeurs et des libraires ukrainiens. »

Comme dans chaque zone de conflit ou de besoins spécifiques, BSF intervient, forme des acteurs sur le terrain afin qu’ils deviennent autonomes. « L’impact se fait à très long terme, on ne travaille jamais en direct , souligne Emilie Bourgey. Nos programmes durent en général 18 mois à 2 ans, durant lesquels on outille les acteurs sur le terrain et on les forme. Une fois que BSF sort du projet, ce dernier continue à vivre, ce qui garantit un maximum d’impact, et nous permet d’aller sur d’autres terrains. »

Leur projet emblématique : l’installation d’Ideas Box en Colombie. « Avec le gouvernement colombien, nous avons déployé des Ideas Box dans des villages reculés pour recréer du lien entre les habitants et les combattants FARC », confie Quentin. « Aujourd’hui autonomes, ces  » Bibliothèques de la paix « , sont des lieux de sociabilité et de fête. Il y en a 20 dans tout le pays. »

150

c’est le nombre d’Ideas Box déployées dans le monde depuis sept ans.

10

c’est le nombre d’Ideas Box installées en Ukraine, Pologne et Moldavie.

« Bonjour France », l’appli pour apprendre le français en accéléré

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, Bibliothèques Sans Frontières se mobilise partout en Europe pour déployer des solutions d’urgence pour l’accueil des réfugiés. À ses côtés, la Fondation Groupe ADP s’est particulièrement investie. « Ils nous ont beaucoup soutenus, et particulièrement pour le développement de l’application », apprécie Emilie Bourgey.

Le développement de l’application est parti d’un constat : selon les Nations unies, 100 000 Ukrainiens ont trouvé refuge en France. Or, que ce soit pour les démarches administratives, pour s’orienter, ou pour s’intégrer, ces personnes ont besoin d’apprendre très vite le français. « Il n’existait aucune solution gratuite et pratique d’apprentissage du français depuis l’ukrainien et l’alphabet cyrillique », rapporte Quentin Chevalier.« Avec « Bonjour France« , application mobile et 100% gratuite créée par BSF avec le soutien de la Fondation FDJ et la Fondation du Groupe ADP, c’est désormais chose faite. »

Une app à la fois solution d’apprentissage de la langue et bibliothèque de contenus et d’information pour s’immerger dans la culture et la vie quotidienne française.

Comment ça marche ?

50 thématiques pratiques du quotidien (se loger, trouver un emploi, se déplacer, inscrire ses enfants à l’école…)

100 podcasts et plus de 1000 exercices pour pratiquer le français

600 phrases pré-enregistrées en français pour apprendre et communiquer

Des ressources d’information et culturelles pour découvrir la France.

« Nous avons commencé à apprendre le français quand nous sommes arrivés, en avril 2022. Mais c’était dur car le professeur expliquait les leçons seulement en français ou en anglais. On a commencé à chercher d’autres ressources et explications en ukrainien…et votre app est tellement géniale ! Elle est très pratique, on peut voir les traductions et vérifier qu’on a la bonne prononciation »

Volodymyr Vladena

réfugié ukrainien à Troyes

Une app en plein déploiement

Forte de ce succès, la version belge de l’application vient de sortir. « Nous discutons avec une fondation pour lancer « Bonjour Suisse » et nous étudions comment la décliner dans d’autres langues pour accompagner des réfugiés où qu’ils viennent », confie Emilie Bourgey. « L’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) a démontré un fort intérêt pour cela lors de l’évènement de lancement de l’application , car les besoins sont criants. »

Bonjour France est accessible sur le Play Store Google et bientôt sur l’App Store Apple.

 

 

Infolettre Entre voisins

Suivez l’actualité des projets, travaux et événements proches de chez vous grâce à notre infolettre.

Infolettre janvier 2023